Le label OCEAN APPROVED®

Evaluer l'impact de votre activité sur l'Océan et s'engager

Image intro

Le label Ocean Approved, premier label international pour les entreprises dédié à la préservation de l’Océan

L’ampleur des changements récents dans l’ensemble du système climatique et l’état actuel de nombreux aspects du système climatique sont sans précédent depuis des siècles voire des milliers d’années (GIEC, 2021).

L’Océan, le principal régulateur du climat, est la première victime du réchauffement climatique : réchauffement et élévation du niveau de la mer, acidification, perte d’oxygène, et perte d’efficacité future de l’océan dans son rôle de pompe à carbone. L’Océan souffre également de pollutions diverses telles que les plastiques, microplastiques et les pollutions chimiques.

Les défis  océaniques, pourtant intrinsèquement liés aux enjeux climat et biodiversité qui accompagnent la transformation des entreprises, sont encore trop peu traités. 

Or toutes les entreprises, tous secteurs d’activités confondus, ont un lien avec l’Océan et sont susceptibles d’avoir un impact significatif, qu’il soit direct ou indirect : émissions de gaz à effet de serre, déchets, plastiques, rejets d’eaux usées, prélèvements de ressources marines et plus encore.

Le label OCEAN APPROVED® de la Fondation de la Mer repose sur une démarche d’amélioration continue qui vise à identifier les impacts de l’entreprise sur l’Océan, et les réduire voire les annuler. 

Vous aussi rejoignez la communauté d’organisations qui agissent en faveur de l’Océan.

Climat

L’Océan :  premier régulateur du climat.

Véritable thermostat de la planète, il se réchauffe et se refroidit très lentement. Il peut stocker une quantité de chaleur 1000 fois supérieure à celle de l’atmosphère. Par l’absorption de 30% du CO2 émis par l’activité humaine, l’Océan combat aussi les effets de serre et limite le réchauffement de l’air.

L’Océan : première victime du changement climatique.

Le réchauffement et l’acidification des océans provoqués par l’activité humaine affectent l’ensemble de la mécanique thermique planétaire. Ils provoquent aussi la migration d’espèces marines, et la fragilisation voire la disparition d’écosystèmes fragiles.

Biodiversité

L’Océan est un réservoir de biodiversité.

A ce jour, seule une faible partie de cette biodiversité est connue. Mais elle est déjà précieuse pour le bien-être et la santé des êtres humains : première source de protéines pour 1 milliard de personnes, elle contribue aussi par exemple à la moitié des traitements contre le cancer.

Cette biodiversité est en danger :

A cause du changement climatique, de toutes les formes de pollution des eaux et de l’exploitation excessive de ses ressources, la biodiversité marine est menacée : en témoigne la disparition de la moitié des coraux et de nombreuses espèces de poissons et de mammifères marins.

Économie

D’un océan en bonne santé dépend l’économie mondiale.

Un être humain sur deux vit à moins de 60km de la mer, et 61% du PIB mondial est généré par les activités implantées à moins de 100km des côtes. Plus de 90% du commerce mondial transite par voie de mer, et en France la contribution de la mer à la richesse nationale représente l’équivalent de 14% du PIB. Au niveau mondial, la valeur écosystémique totale de l’Océan est estimée à plus de 20 000 Milliards de dollars. La surexploitation des océans, le changement climatique et la perte de la biodiversité marine représentent une menace pour cette valeur économique et les centaines de millions d’emplois associés.

Actualités

Sabine Roux de Bézieux

Présidente
Fondation de La Mer

« La mer est au cœur des équilibres de notre planète. Nous avons tous besoin d'un Océan en bonne santé et nous ne pouvons différer davantage notre action. La Fondation de la Mer s'y engage avec détermination, en s'appuyant sur tous ceux qui partagent ces convictions »

Françoise Gaill

Directrice de Recherche émérite
CNRS

« Il est urgent d'aller au-delà des accords internationaux du XXe siècle. Notre objectif est que tous les acteurs, publics et privés, soient mobilisés pour cette cause mondiale. L'Océan sera l'enjeu géostratégique du siècle, aussi faut-il que nous le préservions »

Thierry Coquil

Directeur des affaires maritimes
Ministère de la Mer

« Préserver l’Océan est bien plus qu’un devoir pour les générations à venir : c’est une question de survie. Toutes les entreprises y ont un rôle majeur à jouer, même lorsqu’elles ne dépendent pas directement de l’Océan. Le Référentiel leur permet de comprendre et d’agir »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.